AYAHUASCA
 
Comme Chemin Initiatique: Sincérité et courage
 
 
 
 

La fonction d’une substance comme l’Aya-huasca est souvent mal comprise. Nom-breux sont ceux qui pensent que, du fait d’avoir eu des expériences merveilleuses, ils ont déjà obtenu les réponses et qu’ils ont été, d’une certaine manière, transformés. Sous certains aspects, ils l’ont été, mais beaucoup d’entre eux découvrent qu’il y a de nombreuses couches de conditionnement et d’ignorance qui séparent l’esprit superfi-ciel du noyau de l’être.

L’Ayahuasca et d’autres plantes instructives peuvent amener à la levée de ces barrières en permettant l’accès à notre essence, mais

  
demandent persistance et engagement
dans le sens de changer et de supprimer les vieilles habitudes qui ont tendance à réapparaître.
 
Beaucoup imaginent que la répétition de l’expérience maintiendra un état de lu-cidité et de vision, et, de fait, c’est possible. Mais, fréquemment, le chan-gement requiert un dur travail et un effort de dévouement; certaines fois l’expérience transforme, d’autres, elle montre le possible, elle indique le che-min. La responsabilité de mettre en place les changements nous appartient.
 
Pour le chercheur spirituel sérieux, tout comme pour ceux qui recherchent la véritable connaissance, la caractéristique la plus importante est l’honnêteté. Cela veut dire le courage de regarder ce qui se présente lors du processus, la capacité à admettre ses erreurs quand elles deviennent apparentes et la détermination à changer ses comportements en fonction de ce qui est révélé.
 

Le contenu et la nature des expériences que cette substance induit ne sont pas donc pas des produits artificiels, résultats de leur interaction pharmacologique avec le cerveau, mais des expressions authentiques de la psyché qui révèlent son fonctionnement et des potentiels à des niveaux inaccessibles dans l’état ordinaire de la conscience.

Pour celui dont la réelle intention est d’installer une transformation psy-chospirituelle, l’Ayahuasca peut fonctionner comme catalyseur naturel en révélant et en libérant des intuitions et des connaissances issues des facettes les plus élevées de l’être, en permettant l’accès à un savoir fondamental con-cernant l’univers et notre position comme individu.

 
La grande valeur de l’Ayahuasca, qui nous a été présentée par les sociétés indigènes, est qu’elle dissout les limites de l’esprit inconscient; elle donne accès aux contenus réprimés et oubliés. Elle rend possible la reconnaissance des configurations universelles de la psyché, les archétypes d’humanité, conjoin-tement, comme un éventail plus vaste de connaissances et de manières de prendre conscience, et même, éventuellement, le vécu des divers aspects de l’union mystique.